25 avr. 2018

J'ai pas les mots ....

#blow


Là, il se fait remplir de sperme, un must !




Anonyme* a dit : 
"Mon pote, a un sphincter interne très puissant, très épais aussi. La sensation que ça me procure est ultra jouissive: mon gland est vraiment écrasé dans cette zone, et quand je pénètre plus profond, il se retrouve plus au large, et c’est le reste de ma queue qui est écrasé: la stimulation que ça me procure est à couper le souffle. 
A chaque fois que je le prends, je dois me planter au plus profond à 5 ou 6 reprises pour éviter de jouir trop vite. Et quand je jouis, je sais qu’il va garder ma semence en lui assez longtemps, ça m’excite énormément de savoir que mon sperme est dans le ventre de mon passif. 
Comme je le prends pas mal de fois chaque nuit, savoir que mon sperme s’accumule en lui est un stimulant magique! De plus il adore que je le prenne par les cheveux, que je le retourne dans tous les sens: jamais vu un mec qui adore autant l’humiliation! Bref: son sexe super serré est idéal pour le mien."

CHALEURS D' ADOS


24 avr. 2018


FOR MORE MILKED MEN _ #dildo


#cockhead


#hétéro


#rimming




FUCK MY SWEET HOLE




LA VRAI VIE, témoignage : 
C'était il y a 3 ans environ, j'ai rencontré 3 mecs en after après une soirée bien arrosée avec des potes. 
Ils étaient tous rentré se coucher, et moi vous savez , je suis ce genre de mec en soirée à se coucher toujours le dernier, a finir les fond de bouteille, voyez? Du moins j'étais comme ça avant. 
Et donc, j'ai rencontré ces 3 mec super sympa, 2 hetero et un gay assumé. les deux hetero m'avait prévenu sur le ton de la rigolade: "méfie toi de lui, il va te sauter dessus" un truc du genre quoi. 
Moi j'ai pris ça a la rigolade, mais j'ai vu au fil de la soirée qu'il me regardé comme si il avait flashé sur moi. J'attire les gays, ça je le sais. Et vers 5,6h du mat ils m'ont proposé de rentrer avec eux chez un des mec (l'hétéro), on a continué a boire, du moins, j'ai continué à boire et j'ai finis par aller me coucher, le gay m'a rejoint dans le lit plus tard, mais on avait bien discuté, le mec était vraiment posé quoi, tranquille et intelligent, calme, pas la vieille folle quoi. voyez? 
On a dormis, vers 10h les hétéros s'en vont faire des courses, et moi gueule de bois je vois le gay à côté de moi qui d'un regard me fait comprendre qu'il avait envie de moi... 
A l'instant même où je vous écrit , j'ai le Z qui gonfle 
 Dingue ... Bref

Je sais pas pourquoi , mais gueule de bois , plus envie de tester, je sais pas , je me suis laissé faire, j'étais totalement passif, comme une fille qui avait trop bu et le mec en profité, j'étais dans cet état, mais vachement excité , j'ai une pulsion. 
Envie de prendre son Z et de le mettre dans ma bouche, ce que j'ai fait, c'était agréable et je lui ai fait la pipe que j'aurai rêvé qu'on me fasse, putain je crois qu'il a kiffé. 
Puis il m'a pris en levrette, nofake hein tout ça est vrai, je le répète. Puis ses potes sont revenu , j'avais tellement honte, je savais que les gars sentais qu'on avait fait un truc tout les deux. Mais ils ont fait mine de ne pas comprendre. Ensuite ils m'ont ramené chez moi, le silence de mort et le malaise dans la voiture!! Horrible. 
Bref, le soir même , le gay m'a rappelé pour reprendre contact avec moi et qu'on se revoit, mais je ne l'ai jamais rappelé , il m'a envoyé plusieurs message en disant qu'il ne comprenait pas pourquoi je faisais le mort pensant que j'aurais voulu renouveler l'expérience. 
A cette époque je m'étais dit plus jamais ça! Et mon colloc m'avait même demandé comment ça s'était passé, la honte, "ouais ouais , tranquille , sympa les mecs et tout..."

QUAND UN TENDRE POULET DE GRAIN SE FAIT EXPLOSER LE CUL PAR UN BLACK TBM !